Chantal Descazeaux et son blog « Assiettes Gourmandes » fait partie depuis longtemps de mes références en matière d’avis sur les restaurants. Sa vision juste mais, détachée, bien écrit sans tomber dans l’excessif, ses photos valorisantes me font toujours revenir sur « sa fenêtre ouverte sur le monde de la Gastronomie ». Et c’est aussi pourquoi,  à cette époque où les Guides  et des restaurants sont mis à mal par des « clients », des « critiques », des « journalistes », des « blogueurs », j’ai souhaité avoir son point de vue sur cette évolution des relations entre tout « ce petit monde ».

 

J’ai créé le site Assiettes Gourmandes un soir, en cinq minutes, sans vraiment trop réfléchir, sans vraiment savoir ce que cela allait m’apporter et à quel point cela allait être chrono phage… Dès le début, j’ai voulu donner deux orientations à ce blog : d’une part des recettes de cuisine, et d’autre part partager avec les lecteurs nos repas dans des restaurants.

Ainsi, dès le 2ème article du blog en juin 2006, je partageais avec les internautes le dernier repas que nous avions fait chez Thierry Marx.
Très rapidement je me suis aperçue que ces comptes-rendus intéressaient les internautes.

Alors, naturellement, j’ai continué dans cette voie. A cette époque là, on était encore bien loin des smartphones qui permettent de mettre en ligne des photos en temps réel ; cela n’existait pas encore et au début, on prenait nos photos quasiment à la sauvette, pour ne pas attirer l’attention  des autres clients et du personnel des restaurants. « Assiettes Gourmandes »  était un peu un précurseur des comptes rendus de restaurants en ligne !

Puis, assez rapidement, le blog a eu une certaine influence : nombreux étaient les messages d’internautes qui avaient suivi mes conseils, ainsi que les petits mots de Chefs qui me remerciaient de l’article écrit sur leur établissement et qui leur avait amené beaucoup de monde.
Je garde en mémoire ce Chef étoilé de Bordeaux m’ayant dit avoir eu des clients japonais venus directement de Paris pour dîner chez lui suite à mon article, en lui montrant les photos imprimées du blog de ce qu’ils voulaient manger…

Le phénomène n’a fait qu’amplifier au fil des années ; d’autres blogs ont suivi le même parcours, et comme l’a écrit récemment le journaliste William Sitwell du Daily Telegraph dans Courrier International : "Les personnes en quête de conseils se tournent vers des sites comme TripAdvisor, ainsi que vers la communauté, en plein essor, des blogueurs."Et le journaliste d’ajouter : « le Guide Michelin est complètement à coté de la plaque ».


A la différence de ce journaliste, je ne pense pas que les Guides gastronomiques soient dépassés : ils ont toujours leur importance au sein de la profession… avoir une 3ème étoile ou 4 ou 5 toques reste toujours le Sacré Graal pour un Chef.


Mais, en complément des Guides, certains blogs ont également réussi à trouver leur influence auprès des gastronomes ; à la différence des guides, les articles des blogs sont en général écrits par des amateurs épicuriens comme eux, et au fil du temps,  une certaine confiance et complicité se créé entre le bloggeur et les internautes.
Ainsi, les lecteurs en viennent à faire aussi confiance au compte rendu récent et détaillé d’un blog agrémenté de photos de plats, qu’à un article succinct d’un Guide, qui date parfois de plusieurs mois…

Avec plus de 300 comptes rendus de restaurants, Assiettes Gourmandes a maintenant acquis une certaine notoriété auprès des professionnels de la restauration ; aussi, il n’est pas rare que je sois sollicitée pour venir manger dans un établissement ou invitée à un déjeuner de presse.

Mais je me suis fixée une ligne éditoriale : lorsque j’écris un article c’est toujours pour mettre un établissement en avant, afin de donner envie aux lecteurs d’aller dans ce restaurant.
Aussi j’évite de descendre en flèche un restaurant qui ne m’aurait pas plu du tout (dans ce cas je préfère ne pas écrire d’article), car je considère que je suis peut-être tombée un mauvais jour, et surtout car en aucun cas je n’ai la prétention d’être un critique gastronomique. Et, en règle générale, je préfère aller dans ce que je pense être une bonne adresse, car, comme tout le monde, je préfère faire un bon repas qu’un mauvais 

Enfin, avec tous les repas que je mets en ligne, une question m’est souvent posée par les internautes : « Comment fais tu pour rester aussi mince avec tous les repas que tu fais ? »
Alors là, il n’y a pas de secret : entre 2 repas au resto, je fais attention à ce que je mange et je fais du sport ! 

Les « enquêtes » de Chantal :

Mais elle les a appelé aussi « Les Rencontres Culinaires » de Chantal ; tiens, tiens, ça me rappelle quelques choses ;) ( Cf les "Rencontres Culinaires" association qui organise Amoureusement Soupe

ITW Thierry Marx :  http://gazette.meilleurduchef.com/les-rencontres-culinaires-chantal-thierry-marx/

ITW de Nicolas Masse, chef des « Sources de Caudalie »

http://gazette.meilleurduchef.com/les-rencontres-culinaires-chantal-nicolas-masse/