Les étendues vertes battues par les vents à perte de vue, les randonnées à n’en plus finir, les pochtronages (aussi à n’en plus finir) à la Guinness, les moutons bref toutes ces images que j’avais, que nous avions  de l’Irlande j’allais enfin mais, je vous l’avoue sans enthousiasme débordant les découvrir  moi-même.

Cette vision  idyllique est, bien sûr, confrontée à la réalité bien terre à terre. Cependant, la qualité de l’accueil des  Irlandais est bien réelle ; le poids de l’histoire, très souvent triste, l’est encore aussi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon périple s’est limité au sud-ouest du pays, les comtés du Cork et du Kerry avec en fer de lance beaucoup de ville commençant par « Ki », Kinsale, Killarney, Kilkenny….. J’ai distillé parfois sur les réseaux quelques instantanées de mon parcours ; ils reflétaient bien finalement mes sentiments que je vous communiquais au fur et à mesure :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Façades vives multicolores, moutons, vieilles très vielles pierres, jeunes en jogging, Gaelic, paysage bruts quasi lunaires quasi désertiques, lourdes traces de l’histoire, lacs, saumons, Full Irish Breakfast, routes très étroites (attention danger), Good Friday, brasseries, le gourou Arthur Guinness, bières, Smithwick's, Temple Bar…Ces mots résument à eux seuls un très beau voyage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quant à l’aspect culinaire, à la lecture de Papilles et de son spécial Irlande (ça tombait bien….), je me régalais d’avance, j’allais découvrir la nouvelle cuisine d’Irlande ; à moi le Stew, le Dublin Coddle et autres Fish and Chips… mais là, grosse déception à l’arrivée et une note finale tout de même encourageante.

 

En dehors du petit-déjeuner traditionnel (Full Irish Breakfast) très copieux et  du Seafood Chowder- voir ci-contre- (soupe irlandaise à base de poisson (voir la très belle recette  de Françoise thomas), je n’ai pas découvert  de plat ou d’élaboration transcendantale…. -à noter tout de même une présence systématique de la soupe sur tous les menus-

 

 

 

 

 

 

à l’exception et heureusement que le hasard nous  a conduits devant  le CLEAVER EAST by Oliver Dunne (www.cleavereast.ie) à Dublin dans le quartier de Temple Bar  (6-8 East Essex st., Temple Bar, Dublin2). Il se présente comme un restaurant proposant une haute qualité de plat tout en préservant des prix abordables.Le Chef est une vrai pointure en Irlande et exerce aussi son talent sur différents show Télé.

 

 

 

Il propose  dans son restaurant ouvert en 2013, des « savoury tasting plates » autrement dit des tapas gastronomiques. Le cadre est grandiose tout en étant simple et très chaleureux. Bref j’ai été sous le charme  et je dois vous le dire, il n’existe pas ce type de lieu à Paris….. Quant aux plats que j’ai dégustés je vous laisse les découvrir en images.

 

 

 

 

 

 

 

Carpaccio of Irish Dexter beef, Rocket Pesto,and 36 month Reggiano Parmesan                    Butternut squashed rizzoto, Reggiano Parmesan, Pumpkin seed    

                             

 

 

                                      

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                Cashel Blue