A l’invitation de Maille et grâce au gain d’un des rare Concours auquel j’ai participé sur le blog Paprikas de Nadia , j’ai donc visité cette 2e édition du Festival des Chefs, Taste of Paris.

Le Grand Palais confère à ce type d’événement ce luxe que l’on associe souvent à la Gastronomie française et je dois avouer que par rapport à ce que j’avais dans mes petites assiettes de dégustation c’était raccord, n’en déplaise aux grincheux. Certes, je ne les pas tous goûtés ces plats de Chefs mais j’ai beaucoup observé aussi. L’entrain , la disponibilité de ces artistes, de leurs équipes contribue aussi à la réussite de cet événement.

Les rencontres et les échanges enfin, sont riches en enseignements. Bref, on en a « pour notre argent » .

Mais pour bien débuter notre visite, vite un petit cocktail mais sans alcool à base de vinaigre Maille, mais oui vous avez bien lu et servi dans un pot noir très élégant de la même marque. Alors, je vous donne la recette car il faut y penser et le refaire, c’est vraiment original, une découverte inattendue signée du barman Frédéric Le Bordays de l'Artisan Bar.

Maille Ginger Twist

(sans alcool)

Ingrédients :

4 cl jus de concombre frais

3 cl de cordial de fleur de sureau

2 cl jus de citron vert frais

1 cl de vinaigre de Sauternes Maille

Ginger Beer

 

Verser tous les ingrédients dans un shaker, ajouter la glace, secouer puis passer dans un verre tube rempli de glace. Compléter avec le Ginger Beer.

Décoration : une tranche de concombre

Alors oui, il y a quelques queues, mais si vous optez pour des chefs moins exposés récemment médiatiquement, c’est tout de suite plus rapide.

Première halte chez Kei Kobayashi avec ses ravioles de homard dans un bouillon de homard ; oui, j’entends déjà les « Slurps » et vous avez raison. Comment vous décrire la finesses de la pâte à ravioles mais surtout le goût fabuleux du Bouillon.

On reste avec l’iode avec les petites dés d’encornet poché dans un bouillon de lard et truffe noire, crème d’œuf - ouf sans plus ce titre à rallonge – mais oh combien divin du restaurant Antoine dont le chef est Thibault Sombardier .

Décidément , la mer a eu ma préférence pour une fois avec pour continuer une halte chez le topissime, super beau, super chaleureux super créatif (non, non je ne suis pas groupie) Juan Arbelaez et son plat signature le Ceviche de poulpe au quinoa grillé et au leche del tigre. Non mais le quinoa grillé là, c’est une découverte comme accompagnement de ce céphalopode. Tout comme le fut mais, cette fois-ci en visuel, le blé noir grillé qui enrobait la langoustine crue d’un plat de Top Chef.

Une ultime note salée dédiée à mon Pays Basque avec l’épaule de cochon supra fondante de Sébastien Gravé chef du Pottoka à Bayonne .

Les derniers crédits de la carte sont partis sur une mousse au chocolat pas extra malheureusement , donc je ne citerais pas la marque.

Il y eu aussi d’autres haltes dont la plus jolie fut le Comptoir des Producteurs avec cette découverte du Chervis que je ne connaissais pas ; Encore un légume ancien à redécouvrir dont on consomme les racines avec un goût mix de carotte, de panais, en tous cas très joli tout comme le stand qui débordait de couleurs.

Et enfin top du top j’avais accès au bar genre Premium où le champagne/le thé/le café/la Badoît coulaient à flots. Je vous le dis , une journée au TOP !

Réservez vos dates pour l’année prochaine du 18 au 21 mai 2017 !

En tous cas, moi c’est fait.

crédits photo Cocktail Maille : ByACB4you

 

 

 

 

 

  • Aucun commentaire sur cet article.

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération d'un administrateur.
conditions d'utilisation.