billetdhumeur2

 

J'en ai conscience pourtant, ce n'est pas pour demain,  mais, ce qui a déclenché cet article, c'est l'omni présence que dis-je,  le matraquage des publicités pour les sites et marques alimentaires genre #onsoccupedetoutàvotreplace ou #onvousprometlalunepourmaigrirvite.

Un Nouvel - mais ancien - apprentissage

Sous le prétexte de manger sain on vous vend du "fait maison", du "livré à domicile"- ben voyons, en plus, vous ne le cherchez plus vous-même ! -.

Mais, bougez-vous, c'est pourtant facile de manger sain, frais, simple ou  de marcher pour aller chercher tous ces produits de saison qui n’attendent que vous !

 

Oui mais, voilà, on ne vous a pas appris, vous n'avez pas eu la chance d'avoir un "transmetteur" de recettes ou de savoir-faire !

Alors,  il est temps de remettre au goût du jour l'Apprentissage Culinaire pour nos enfants, en primaire voir au collège. 

Ne serais-ce que pour apprendre à reconnaitre et nommer les fruits et légumes. Autre bénéfice, tout au moins dans ce domaine, on règlerait le problème du Genre, car non la cuisine n’est pas un art  ou une tâche féminine. C’est tout de même incroyable que l’on parle encore aujourd’hui de « ménagère » et qu’il y ait aujourd’hui une majorité de Chef de cuisine masculin !

 Et il faut croire que je ne suis pas la seule à cogiter sur le sujet. Des ateliers du type  "L'agriculture autrement : produire mieux, se nourrir autrement", souligne entre autre : "L'éducation semble alors être la première des clés de voûte, ont convenu les participants à l'atelier, et ce dès le plus jeune âge, afin de permettre l'essor d'une nouvelle génération plus consciente des enjeux de ses choix alimentaires. L'école peut alors jouer un rôle fondamental, en consacrant du temps à l'apprentissage de ce qui était, hier encore, connu par tous, mais qui est aujourd'hui de plus en plus rarement appris en famille"*

Une Nouvelle indépendance - prendre du recul en fait - vis à vis des outils techno.

Revenons à toutes ces applis food qui font de nous des générations de paresseux.

Vous me direz on l'est depuis longtemps, elles ne font que prendre la suite des plats préparés et des surgelés.
Mais, depuis, les différents scandales alimentaires autour de la viande de cheval et les enquêtes télévisées choc sur les poissons pollués aux métaux lourds ont pesé sur ces secteurs qui chutent depuis 2016.

Parallèlement on observe le développement, que dire l'explosion, de la Foodtech. Notamment des applis #onsoccupedetoutàvotreplace. Et là, juste trop c'est trop. Bien sûr le marché va faire son propre nettoyage et il ne restera que celles qui auront levé le plus de fond et qui seront gérées intelligemment mais tout de même  elles sont en train de prendre le relais de notre potentiel Savoir-Faire et font de nous des analphabètes de l'alimentation

 

Source: * La Tribune