cover journalAS

 

Au départ, j’ai chaussé mes lunettes (que je ne porte pas , soit dit en passant ), de critique littéraire/culinaire.
Tut tut, stop, mais, qui je suis pour critiquer ? Ni journaliste, ni blogueuse tout au moins une AAES (Amatrice Avertie Es Soupe), au même titre d’ailleurs que notre auteur du jour, Julien Ponceblanc.

Et puis, dans ces temps de harcèlement facile et déguisé, je choisi la bienveillance.

Tout d’abord, voilà un livre qui change des livres de recettes classiques,

car c’est l’auteur qui mouille sa chemise et nous fait rentrer dans sa joyeuse intimité tout en nous régalant de recettes vraiment très originales. Son humeur et son humour rythment les pages de son Journal.
On se retrouve dans la vie de « Julien », c’est pour ça qu’on sourit souvent au gré de notre lecture.

 

Les photos sont volontairement dépouillées, conceptuelles et elles aussi, drôles pour certaines.

Les recettes maintenant

Depuis le temps qu’une partie de ma vie tourne autour des soupes, à titre personnel comme à titre professionnel, j’ai rarement vue une telle offre si originale de soupes. 60 recettes, chacune, intitulée en rapport avec un moment de la vie et de l’humeur de « Julien »

Soupe Lendemain de fête
Soupe du départ en vacances
Soupe enfin seul.e
Soupe ras-le-bol

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Soupe de la rupture amoureuse

ruptureamoureusesoupe1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Soupe Miss France

missfrance1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Plusieurs ont retenu mon attention soit pour leur histoire et leur présentation soit pour leurs associations ;

« Soupe questionnaire à choix multiples »  où il faut d’abord répondre à ce fameux questionnaire, puis avec les bonnes réponses, composer sa soupe.
« Soupe Ronald » en référence à une autre recette refuge, le hamburger et aux goûts  de ce sandwich US (sans la viande et le pain je vous rassure) mais, là, je me demande si il y aura une même adhésion qu’à son « prestigieux » inspirateur.
La SOUPOLIX , non ce n’est pas la recette d’Assurancetourix mais, bien la recommandation ultime de votre médecin en cas de Pépin.

recharge batterie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et parmi les soupes froides, la « Soupe pour recharger les batteries » avec des courgettes blanches, des dattes, du lait d’amande, des noix de cajou, de la vanille et de la cannelle et une

⁃ « Soupe je ne rentre plus dans mon pantalon » avec du concombre, du poivron vert, du lait de coco du citron vert et de la menthe , tout ce qu'il faut pour entamer une cure minceur

prochainvoyage4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, la soupe « On prépare le prochain voyage » me fait prendre conscience que cette année, en septembre (si tous se déroule positivement côté pandémie comme cela semble se définir aujourd’hui)... précaution, précaution, enfin bref on fête 25 ans de mariage. Et notre rituel, c’est tous les 5 ans = l’Italie. La Côte Amalfitaine, nous voici ! Vous voyez....c'est fou ce que les Soupes peuvent nous inspirer, nous rappeler des moments.

Vous l'aurez compris, voilà un livre sur les Soupes qui change, un livre de chevet qu'il fait bon feuilleter pour rire ou penser à sa prochaine recette.

 

« Journal d’un amoureux des soupes » de Julien Ponceblanc, photographies, Caroline Faccioli, stylisme Corinne Jausserand, éditions de la Martinière. 19,90 €.